Detention de Julio Mendivil


Subject: Detention de Julio Mendivil
From: JF Delannoy (delannoy@res.ca)
Date: Fri Aug 27 1999 - 15:31:04 EDT


(trad en francais, tel quel)

Cher collègue,

le musicologue Julio Mendivil, né en 963 et vivant à Cologne
(Allemagne), a été arrêté le 12 août pour haute trahison, à la frontière du
Chili et du Pérou. Au début du mois d’août, Mendivil a fait une
présentation de musicologie dans un congrès à Buenos Aires, à la suite
duquel il se rendait au Pérou pour rendre visite à sa famille.

Les autorités péruviennes basent leur accusation sur une dénonciation
de la part d’un homme lié au Sentier Lumineux et arrêté en 1998. Pour
obtenir une réduction de peine, cet homme a indiqué divers noms, dont
celui de Julio Mendivil. Selon le droit péruvien, Mendivil est susceptible
d’être soumis à un jugement sommaire par un tribunal militaire, avec des
peines de 15 ans de prison à la détention à perpétuité.

L’accusation contre Mendivil est ridicule. Mendivil vit depuis 1989 à
Cologne; il est musicien (joueur de charango) et musicologue (docteur de
l’Université de Cologne), et a publié dans diverses revues (Ila, Matices,
Tranvía, etc.). L’an passé il a publié un livre en Espagne. Il n’a jamais
montré de sympathie envers le violence armée, ni spécifiquement pour le
Sentier Lumineux.

Il a participé à un concert-bénéfice pour les grands-mères de la Plaza de
Mayo de Buenos Aires.

Il importe de signaler que son frère, Jorge Luis Mendivil, a été assassiné
en 1983 à Uchuraccay, avec sept autres journalistes effectuant un
reportage sur une action militaire contre les populations indigènes. Sa
famille cherche depuis à éclaircir les circonstances de sa mort. Ceci a pu
inciter les autorités militaires péruviennes à agir à son encontre.

Bien que l’accusation soit sans fondement, la situation est préoccupante,
car de nombreuses personnes innocentes sont détenues dans les
prisons péruviennes, avec ou sans jugement, sur la foi de dénonciations.
Nous demandons par conséquent la mise en liberté immédiate de Julio
Mendivil. Des messages de protestation ont été envoyés par fax aux
ambassades à Bonn et à Lima, au Ministères des Relations Extérieures.
Amnistie Internationale et le Pen Club ont été informés du cas.

Les messages peuvent être envoyés à <gonzalez@netcologne.de>, qui
se chargera de les faxer aux intéressés.

Merci.

Jorge Antunes

(JFD: il y a un article interessant de JMendivil sur le rock peruvien a
http://www.is-koeln.de/matices/20/20speru.htm.
C'est en espagnol, mais AltaVista se fera un plaisir de le traduire)

-----------
JF Delannoy, Ph.D.
Online Direct, Ottawa



This archive was generated by hypermail 2b27 : Wed Jun 11 2003 - 13:09:06 EDT