rapport Risset


Subject: rapport Risset
From: JF Delannoy (delannoy@res.ca)
Date: Wed Jan 27 1999 - 16:47:08 EST


Le rapport de la mission Art-Science-Technologie dirigee par
Jean-Clause Risset est sur:
http://www.education.gouv.fr/rapport/risset

Une section est consacree a la musique;
 http://www.education.gouv.fr/rapport/risset/annexes/astrmus.htm

Mais aussi:

1)
Risset regrette ce qu'il appelle carrement.une diaspora / fuite des
cerveaux (francais, vers l'etranger).

"
La dispersion des forces vives de la troisième génération : De la
première montée en puissance au trou de génération et à la fuite de
cerveaux:

L'émergence du domaine de 1975 à 1992 a naturellement été suivie
d'un effet de diffusion, avec l'augmentation du nombre de personnes
formées impliquées ou désirant s'impliquer dans ce nouveau secteur et
qu'il a été impossible de fixer. Jean-Claude Risset, l'IRCAM,
l'ACROE, ATI et d'autres ont probablement suscité un nombre assez
important de vocations et de personnes formées, qu'il est bien
entendu difficile de chiffrer. Celles-ci se sont tournées par
nécessité vers des secteurs plus conventionnels (informatique, art,
entreprises du son et de l'image...) : mais elles forment une sorte
de diaspora sur laquelle il serait important de s'appuyer.

Ceci est d'autant plus important que l'absence de cette génération
provoque une situation de rupture [...]

Il faut noter actuellement une préoccupante "fuite de cerveaux"
français dans le domaine de l'informatique musicale: au Canada :
Marc-Pierre Verge, Philippe Derogis, Christophe Ramstein qui ont
créé une entreprise dans des conditions extrêmement favorables (le
dernier nommé valorise industriellement des innovations de l'ACROE
qui n'ont pu être valorisées en France); aux États-Unis: Jean Laroche
et Jean-Marc Jot chez Emu. "

2)

Il souligne que l'innovation vient souvent des petites unites (vs
la lourdeur structurelle francaise: Universites et CNRS).

3)

Il dit qu'il faut mieux considerer les ingenieurs vs chercheurs
(encore un caractere du CNRS). "On notera qu'à la grande époque des
Bell Laboratories les chercheurs étaient des ingénieurs, que ce soit
le créateur de la théorie de l'information Claude Shannon, le
pionnier de la communication par satellite John Pierce, le père de la
musique par ordinateur Max Mathews, ou les prix Nobel Brattain,
Shockley et Penzies".

-----------
JF Delannoy
RES International, Ottawa



This archive was generated by hypermail 2b27 : Wed Jun 11 2003 - 13:08:50 EDT