Re: Clément Trudel -- musique contemporaine québécoise


Subject: Re: Clément Trudel -- musique contemporaine québécoise
From: Francis Dhomont (fdhomont@Mlink.NET)
Date: Fri Jan 15 1999 - 15:26:00 EST


Pour faire suite aux observations justifiées de Luc Beauchemin et à la
précision judicieuse apportée par R. Nornandeau, j'aimerais ajouter que
j'ai fait mention de cet oubli regrettable dans le texte qui m'a été
demandé afin de figurer dans l'ouvrage «Présence de la musique québécoise,
vingt-deux portraits instantanés» (Lancement le samedi 23 janvier à 19h,
foyer de la salle Claude Champagne).

Voici le passage qui a trait à cette «omission»:

Je - (...) Pour en revenir au présent, vous avez donc été invité par le
Groupe de Recherches Musicales (INA-GRM) de Paris au festival «Présences»
de Radio France? Quelle ¦uvre y présenterez-vous?

Moi - Une ¦uvre «patchwork», Frankenstein Symphony. Signalons au passage
qu'elle permettra à vingt et un compositeurs électroacoustiques québécois
d'être présents, même furtivement, à ce festival prestigieux. Beaucoup
d'entre eux furent mes étudiants à l'Université de Montréal. Certes, ils ne
seront pas tous là mais, sans cette invitation, aucun de leurs noms ne
figurerait dans les programmes consacrés au Québec. Paradoxe d'autant plus
cocasse que beaucoup de ces compositeurs bénéficient en France d'une
enviable réputation. Frankenstein Symphony est donc une fresque en quatre
mouvements constituée d'extraits de leurs ¦uvres. J'ai «cousu» ce «monstre
musical» en hommage à la vitalité de la création acousmatique au Québec.
Plus qu'un simple collage, c'est, à la manière de Sinfonia de Berio, une
tentative de synthèse stylistique qui s'efforce de mettre en relief le
caractère de ces musiques; (...) Bien entendu, l'¦uvre que je viens
d'évoquer représente un cas limite (et unique) dans ma production, c'est un
divertissement, un salut amical.

«Mais est-ce de la musique») ???... (Varèse)

Bien à vous tous

                                                Francis Dhomont

Robert Normandeau a écrit:

>Pour nos amis du Québec et de la France.
>En complément d'information, il faut noter que M. Francis Dhomont n'a pas
>été invité par les programmateurs québécois mais bien par le GRM de Paris.
>Autrement dit sans cette invitation, il n'y aurait tout simplement pas eu
>de musqiue électroacoustique québécoies à ce festival.
>
>
>>X-Sender: lux@POP.HIP.CAM.ORG
>>Mime-Version: 1.0
>>Date: Thu, 14 Jan 1999 15:47:39 -0500
>>To: redaction@ledevoir.com
>>From: Luc Beauchemin <lux@CAM.ORG>
>>Subject: Clément Trudel -- musique contemporaine
>> québécoise
>>
>>Bonjour monsieur Trudel. J'ai parcouru votre article paru dans l'édition
>>d'aujourd'hui du Devoir sur le festival Présence 99 de Radio-France et ai
>>constaté avec surprise que l'on y faisait aucune mention de la présence de
>>la musique électroacoustique québécoise, qui sera représentée pour
>>l'occasion par le compositeur Francis Dhomont. Celui-ci y diffusera en
>>concert le 9 février l'oeuvre hybride «Frankenstein Symphony, 1997» (en
>>fait, le travail de 22 compositeurs électroacoustiques seront représentés
>>dans cette oeuvre dont 21 québécois: Ned Bouhalassa, Alexandre Burton,
>>Christian Calon, Yves Daoust, Francis Dhomont, Louis Dufort, Luc Fortin,
>>Michel Frigon, Gilles Gobeil, Monique Jean, Daniel Leduc, Emanuel Madan,
>>Robert Normandeau, Mario Rodrigue, Stéphane Roy, Claude Schryer, Michel
>>Smith, Claudia Tamayo, Martin Tétreault, Pascale Trudel, et Roxanne
>>Turcotte, ainsi que la belge Annette Vande Gorne.)
>>
>>Tant à la Chaîne culturelle de RC que dans votre article n'est fait mention
>>que de 20 compositeurs du Québec à l'horaire des concerts, alors que selon
>>le programme de Radio-France, que j'ai en mains, 21 compositeurs seront de
>>l'événement!
>>
>>Qu'est-ce à dire? Oubli lors de la rédaction du communiqué? Ou, soyons
>>moins tendre, condescendance -- ignorance -- de la part de la coordination
>>artistique de l'événement envers la branche électroacoustique de la
>>communauté musicale contemporaine québécoise? Selon le petit peu
>>d'expérience que j'en ai, les compositeurs électroacoustiques québécois
>>jouissent pourtant d'une très bonne réputation en Europe. Il est étonnant
>>que leur réputation ne leur garantisse à tout le moins une petite place
>>ici. Ou peut-être n'est-ce pas si étonnant du tout.
>>
>>
>>En toute simplicité,
>>
>>
>>Luc Beauchemin
>>
>>^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
>> Luc Beauchemin Design 4436, rue Rivard
>> Montréal (Québec) H2J 2M9
>> t : +1/514 842.5551
>> f : +1/514 842.1515
>>============================== =========================
>>
>
>
> ********************************************************
> Robert Normandeau
> http://www.musique.umontreal.ca:80/personnel/normandr.html
> Festival Rien à voir (5): http://www.cam.org/~dim/rien/
> 7070 Fabre, Montréal (Québec), Canada, H2E 2B2
> Tél.: (514) 723-6316 - Fax:(514) 343-5727

Francis Dhomont
5316, avenue Decelles
Montréal, Qc
CANADA H3T 1V8
Tel & Fax: + 1 514 345 8063



This archive was generated by hypermail 2b27 : Wed Jun 11 2003 - 13:08:49 EDT