Room EQ


Subject: Room EQ
From: Dominique Bassal (dominique.bassal@videotron.ca)
Date: Mon Oct 10 2005 - 22:53:46 EDT


(English below)

La théorie sur l'égalisation des moniteurs (jusqu'ici fortement
déconseillée) a évolué récemment, et on s'est rendu compte que certains
défauts étaient correctibles, pourvu que :

- ces défauts soient le produit de renforcements de phase à la fois peu
importants et stables dans toute la pièce, et non pas d'une annulation
de phase localisée;
- ces défauts soient concentrés dans les basses fréquences;
- que la correction soit limitée et qu'elle ne produise pas d'effets
contraires;

C'est donc dire qu'il faut, outre un égalisateur paramétrique numérique
de haute qualité et une chambre dont l'acoustique contrôlée garantisse
que les effets adverses demeurent réduits au minimum, un acousticien
expérimenté qui sache :

- différencier les défauts traitables des cas sans espoir;
- monitorer la correction avec l'équipement d'analyse adéquat;
- déterminer la quantité de correction à appliquer, souvent basée sur
un compromis.

Le résultat est une réponse plus plate, mais le prix peut être un
"sweet spot" de surface plus limitée.

English version (at your own risk... you may actually prefer to use the
french, with a good dictionnary...)

The theory on EQing studio monitors (a very unadvisable practice up to
now) has changed recently, and it has been discovered that some
problems were correctible, provided that :

- the defects were due to phase reinforcements that are of little
magnitude and stable throughout the room, and not due to localised
phase cancellation;
- the defects are concentrated in the low frequencies;
- the correction is limited and does not provoque adverse effects;

Therefore, one needs a high quality digital parametric EQ, an
acoustically treated room (to guaranty that adverse effets are reduced
to a minimum), and an experienced acoustician that can :

- distinguish between treatable and hopeless problems;
- monitor the correction with adequate measuring equipment;
- determine the correct amount of correction to apply, often based on a
compromise.

The result is a flatter response, at the possible expense of a reduced
sweet spot.

Best

- -

Dominique Bassal



This archive was generated by hypermail 2b27 : Sat Dec 22 2007 - 01:46:12 EST